Sélectionner une page

Les hôpitaux ne sont pas uniquement des lieux où l’on soigne des patients. Ces établissements sont aussi des endroits où le risque de chute est élevé : couloirs encombrés, sol désinfecté parfois glissant, sol des blocs opératoires rendu humide par les liquides et autres produits sanitaires… il existe une variété de causes favorisant les chutes et autres accidents. Par ailleurs, personnel soignant et patients sont exposés à tous ces risques. Sachez néanmoins qu’il existe des solutions pour les éviter. Lesquelles ?

Porter des chaussures appropriées pour le milieu hospitalier

Le quotidien dans les hôpitaux est rythmé par les entrées/sorties de patients, leurs besoins et soins… Le personnel soignant est donc amené à suivre la cadence en se rendant d’une chambre à l’autre, en arpentant les couloirs et les services, en alternant les gardes tout en conservant les lieux sains et bien organisés. Avec la crise sanitaire de la Covid-19, c’est devenu un vrai ballet dans les services de réanimation et le rythme est de plus en plus soutenu.

À force de courir partout, le risque de chute devient de plus en plus important chez le personnel médical. Pour éviter de glisser dans les couloirs, dans les escaliers de service, dans les blocs opératoires ou n’importe où dans l’enceinte de l’hôpital, il est recommandé de porter des chaussures antidérapantes et sécurisées. Vous trouverez divers modèles sur le site de Schuzz : sabot autoclave sécurité, sabot médical globule, basket SNEAKER’ZZ… Ces chaussures médicales de travail sont spécialement pensées pour les besoins du personnel soignant au quotidien : elles sont confortables, légères et faciles d’entretien.

Les choix varient entre les couleurs unies et les modèles imprimés. Il s’agit surtout de sabots portés par infirmiers ou médecins. Leurs semelles sont antichute et elles conviennent aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Ces chaussures spéciales sont également confortables. Médecins, infirmiers et aides-soignants pourront les porter à longueur de journée sans risquer de tomber tout en restant bien à l’aise.

Les patients peuvent également porter des chaussures antichute. Cela leur évitera de tomber en sortant de leur lit ou de leur douche, car le carrelage est trop glissant par endroits. Sachez également que des chaussettes antidérapantes existent pour les patients. Ces accessoires ont été pensés pour limiter les risques de chute dans les hôpitaux en sortant du lit par exemple.

sabot médical

Des tampons absorbants sur les sols

Étant donné que beaucoup de monde circule dans le milieu hospitalier, les allées, les couloirs et les chambres doivent être nettoyés le plus souvent possible. Le sol risque donc de devenir plus glissant après désinfection. Malgré les petites pancartes de prévention, les personnes qui vont et viennent peuvent ne pas les voir. Trop pressées, elles risquent de passer à côté et de chuter. Ces accidents sont fréquents dans les hôpitaux, car 85% des établissements hospitaliers sont concernés. Pour y remédier, les tampons absorbants à même le sol sont une alternative. Il s’agit de tapis absorbants comme ceux à la sortie de la douche. Ils sont à étaler sur le sol après nettoyage pour servir de chemin aux passants. Ainsi, ces derniers auront moins de risque de tomber. Ces tampons absorbants sèchent très facilement. Une fois secs, vous pouvez les retirer.

Ces tapis antidérapants peuvent aussi être installés par endroits, dans les escaliers ou à la sortie des douches des chambres de patients par exemple. Cela évitera au personnel médical comme aux patients de chuter accidentellement sur un sol glissant.