Puisqu’il est important pour les familles de garder un lien même virtuel avec la personne disparue, le monument funéraire (suite à une inhumation) ou cinéraire (suite à une crémation) est nécessaire à la fois pour rendre hommage au défunt et pour faciliter le travail de deuil des proches. Le choix de cette dernière demeure du défunt n’est donc pas anodin.

Les différents types de monuments funéraires

L’objectif d’un monument funéraire est de perpétuer le souvenir de la personne disparue. Son choix est donc crucial dans la préparation des obsèques. On distingue :

  • Le caveau funéraire

C’est une construction souterraine creusée afin d’entreposer un ou plusieurs cercueils, parfois sur plusieurs étages. Ainsi, les membres d’une même famille reposent ensemble, aux côtés de leurs proches. Le caveau est souvent surmonté d’un monument funéraire plus imposant que celui qui couvre une simple tombe. Certains sont ornés de croix ou autres symboles religieux, de statues.

La sépulture ou la tombe cinéraire découle de l’élaboration de la crémation qui a fait émerger de nouveaux types de monuments dans les cimetières.

  • Le columbarium

C’est un monument cinéraire public ou collectif composé de plusieurs cases censées héberger les urnes contenant les cendres des défunts.

  • Le cavurne

Contrairement au columbarium, il est plus intime et est destiné à une seule urne. En général, le cavurne est enterré et placé sur une concession cinéraire.

  • La tombe cinéraire

Elle se distingue des autres monuments cinéraires par sa petite taille, sa simplicité esthétique, et est destinée à être mise sous terre. L’urne sera donc enterrée ou inhumée en pleine terre. Pour avoir plus d’informations, il faut consulter la page http://www.direct-monuments-funeraires.fr/colombariums.

Quels sont les matériaux utilisés pour les monuments funéraires ?

Puisqu’ils doivent résister aux intempéries, les matériaux généralement utilisés pour les monuments funéraires sont :

  • La pierre

Elle convient particulièrement aux monuments funéraires de style ancien ou prenant place dans un environnement de monuments anciens. C’est un matériau qui se patine avec le temps, avec l’apparition des mousses, mais elle regagne sa teinte claire avec un nettoyage à l’eau sous pression ou par sablage. Il y a une multitude de variétés de pierres de densités variables. Elles sont toutes dans une gamme de tons clairs allant du blanc au beige plus ou moins soutenu.

  • Le marbre

Le marbre est souvent recherché pour sa blancheur et sa finition polie. Mais, comme la pierre, il se patine aussi lorsqu’il est exposé en extérieur.

  • Le granit

Le granit est le matériau le plus utilisé dans l’architecture funéraire. Il offre une grande variété d’aspects (unis, veinés ou mouchetés), de couleurs (noir, gris, marron, vert, rouge, bleu, rose, etc.), de finitions (poli, adouci, bouchardé, flammé), détenant une parfaite résistance dans le temps. Le granit est le plus souvent poli, et son entretien ne nécessite pas de gros efforts. Sur le site direct-monuments-funeraires, il existe d’autres matériaux tels que le métal, la céramique, le verre, le bois, etc. Ce sont autant de matériaux qui peuvent être substitués aux autres matériaux pour la réalisation d’un monument funéraire particulier.